Le tout premier “Salon du CBD” organisé à Paris.

Salon du CBD à Paris , The Swiss hemp

Le tout premier “Salon du CBD” organisé à Paris, en pleine période de flou juridique.

Le marché du CBD est en pleine expansion depuis quelques mois, pas seulement en France mais également dans toute l’Europe. En 2023, il sera possiblement estimé à 1 milliard d€. Cependant, il existe toujours un “flou juridique” concernant la commercialisation de ce cannabis légal, qui pourrait être éclairé dans les prochaines semaines. En attendant, les professionnels du métier se sont retrouvés à Paris pour le premier “Salon du CBD”, les 18 et 19 Octobre cette année.

Le CBD se trouve maintenant sous toutes les formes : huiles, cosmétiques, bonbons et nourriture, et plus communément, en fleurs séchées prêtes pour la combustion. Mahaut Aoste, directeur de la marque High Society, le confirme en ses termes : “Je pense là qu’on vient de subir 60 ans de prohibition. Si vous interdisez à un enfant de manger des bonbons, la seule chose dont il aura envie de faire sera de manger des bonbons. Il y a un engouement [pour le CBD] parce que le produit fonctionne et il rentre très facilement dans la consommation quotidienne.

Selon les tout derniers chiffres datant d’Octobre 2021, plus de 700 magasins et vendeurs de CBD sont recensés en France, le triple par rapport à l’année dernière. Mr Aoste nous confirme en ouvrir régulièrement en France et dans toute l’Europe : “Nous avons 200 magasins environ, sur 4 ans d’activité, et nous en ouvrons entre 5 et 15 par mois depuis quelques mois”.

La décision de la CJUE en 2020 a bien aidé le secteur. En effet, cette décision a interdit à la France d’interdire l’importation et la vente de produits à base de CBD. Un soulagement pour tous les acteurs du marché, et surtout Raphael Freuin, qui mise sur le secteur depuis 10 ans. “L’information commence à être libre en France, là où avant, on ne pouvait pas donner d’image positive du cannabis sans être dans “l’incitation à la consommation de stupéfiants”,explique-t-il. Grâce au CBD, qui est différencié du THC qui est un autre cannabinoïde mais qui n’a aucun effet psychotrope, le public est enfin en train de découvrir que le cannabis a aussi beaucoup de points positifs.

Cependant, au grand damn des professionnels ainsi que des consommateurs et clients, un arrêté pourrait prochainement changer la donne. Le gouvernement veut étendre la culture et l’utilisation commerciale du CBD, mais il souhaite interdire la vente de fleurs et de feuilles brutes à fumer, qui représente environ 70% de la vente de CBD en France.

Il faudra donc suivre avec attention la position de la France sur cette arrêté.

Soucre: https://laverteshop.fr/le-tout-premier-salon-du-cbd-organise-a-paris-en-pleine-periode-de-flou-juridique/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *